Le trait d’union 

En discutant avec un ami, je me suis rendu compte qu’il avait raison : ma vie professionnelle est un peu une sucession de traits d’union…et mes dernières années ça ressemble à peu prêt à ça…

Broodthaers_coup_de_de

En terme de carrière professionnelle, ma génération entre 35-45 ans est la génération « sacrifiée ». On est un peu en sandwich entre le/la jeune brillant(e) qui veut grimper et la personne plus senior et expérimentée. C’est un fait et c’est sociologiquement prouvé. (lire article ici des échos)

Que faire dans ce cas pour trouver sa place ?

Le trait d’union est une excellente métaphore qui me fait comprendre désormais comment mieux se positionner sur les prochaines années  : des contrats forcément de courte durée, des changements brusques technologiques, une obligation de s’adapter à une nouvelle façon de collaborer en interne et externe…

Depuis que j’ai inséré le CD-ROM AOL et Club Internet en 1998 sur mon PC Windows 98 (un bon vieux IBM Pentium 1), les evolutions technologiques m’ont toujours apprises à m’adapter rapidement à mon environnement de travail que ce soit pour mes clients et l’organisation de l’entreprise. Heureusement, j’ai toujours gardé cette état d’esprit par curiosité obsessionnelle. Je veux comprendre les interfaces, les fonctionnalités, le service comme utilisateur et consommateur…et surtout m’amuser!

Comme je viens de l’univers de la pub traditionnelle, j’ai travaillé pendant des années dans des agences 360 (en France on parle de off/online en 2004). Mon profil m’a vraiment permis de faire souvent le pont entre 2 univers pour mon client ou les collègues internes qui ne comprenaient pas vraiment la bestiole MySpace ou Second Life.  Je leur expliquais avec passion les potentiels Web marketing pour une marque ente le virtuel et la comm « classique ». La belle époque… 🙂

Bref, une vie professionnelle en code morse au final? 🙂

Le trait d’union s’applique aussi dans ma vie personnelle avec mon projet de vie : l’héritage de l’histoire de mon père qui sera publié dans un médium nouveau et innovant. Je parle du roman graphique interactif. (Digital graphic novel)

Suite à mon analyse de marché, il en existe un certain nombre plus ou moins bien fait sur AppStore sur le web et autres plateformes numériques. Cependant, c’est encore un marché embryonnaire mais qui a un vrai potentiel en « storytelling ».

Je veux rassembler et relier la mémoire de mon père à la mienne puis celle de Rosalie dans les prochaines années…Un travail de collaboration intime et privé entre père et fils dans un optique transgénérationel.

Le jour où ma fille me demande qui était grand papa, elle n’aura qu’a lancer l’app sur son iPad…

1

Légende écrite par mon père :

Photo n°1: En visite du projet de la SIDA (Swedish International Development Agency) dans la province de Chilalo en Ethiopie fin mars 1974 après mon stage en Israël.

1

Légende écrite par mon père :

Photo n° 2 : Avec M.Gabriel (Gabi) SHOMRON mon ancien expert israëlien du Projet-pilote lao-israëlien de Hat Dok Kèo à Vientiane Laos. Sa femme Mme.Shula SHOMRON et sa dernière fille Yaël SHOMRON. Prise en début de l’année 1974 au Moshav Ovdim Ben Ammi où la famille s’installe après la mission au Laos. Ce Moshav se trouve à l’extrême nord d’Israël à l’Est de la ville Naharya au sud de Liban.

Une réflexion sur “Le trait d’union 

  1. Ping : La vie sans « job » ( boulot) | Banane_450

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s